Quel est l’impact du jardinage sur l’environnement ?

À superficie égale, un jardin capte la même quantité de dioxyde de carbone et libère autant d’O2 qu’une forêt. Aussi, une pelouse permet de réduire l’infiltration des polluants et des contaminants dans le sol. On lui attribue en outre la réputation d’être un bon isolant sonore et un excellent rafraîchissant d’air. Cependant, le jardinage n’est pas sans effet négatif sur l’environnement. L’utilisation des tondeuses entraine les pollutions sonore et atmosphérique. Les tontes trop courtes sont néfastes pour la biodiversité enrayant l’installation et la vie de certaines espèces. On note également que l’arrosage du jardin peut être perçu comme une source de gaspillage d’eau et que l’utilisation des engrais, insecticides et autres produits chimiques est vraiment à déplorer.

Quel est l'impact du jardinage sur l'environnement ?